Le guide pour réussir votre site web

[Entrez des mots-clés comme social commerce France]

Avis d’expert : « le .com est l’extension de domaine universelle » selon Franck Scandolera

Optimisation nom de domaine pour le référencement

A l’heure où le SEO est une activité de plus en plus complexe, où Google propose un algorithme de référencement naturel toujours plus élaboré et savant, nous avons souhaité recueillir les conseils de Franck Scandolera, expert SEO et analytics pour bien choisir son extension de nom de domaine, pour optimiser et gérer le référencement naturel d’un site web.

1. Qu’est -ce qui améliore le référencement naturel d’un site et plus particulièrement quel est l’impact du .com sur le SEO ?

Pour une petite entreprise, il est nécessaire de comprendre comment obtenir un bon référencement organique sur Google afin de ne pas être noyé dans la masse, et remonter au maximum dans les premières pages de résultats des moteurs de recherche. L’un des critères utilisés par Google pour le référencement naturel d’un site est son nom de domaine. Lors de la création d’un site web, il faut impérativement que le nom de domaine soit facile à retenir et à communiquer.

Il y a encore trop souvent des noms de domaines fantaisistes ou sur-optimisés qui se révèlent être contre-productifs pour le SEO et compliquent beaucoup la redirection. L’extension du nom de domaine a elle aussi son importance bien qu’elle n’ait pas un impact direct sur le référencement organique. Il s’agit avant tout d’être cohérent.

En effet, l’algorithme de Google se base sur près de 200 critères pour référencer un site web. Par exemple, l’hébergement d’un site est également important pour le référencement. Cela signifie que Google donnera plus de poids à un contenu lié au nom de domaine en langue française, il tiendra aussi compte de la localisation « physique » du serveur en France.

Fondamentalement, l’extension de nom de domaine .com n’augmente pas la performance du référencement, mais il permet de ne pas le restreindre. En effet, le .com est universel et international. Choisir une extension de domaine local restreint géographiquement la portée de votre site. Pour reprendre l’exemple ci-dessus, lorsqu’un internaute fait une recherche en français, qu’il vive en Suisse, en Belgique, ou au Québec, un site français enregistré avec une extension .com sera susceptible de mieux ressortir que son équivalent avec une extension de domaine locale.

En tous cas, dans une optique d’optimisation du référencement organique, le plus important est de penser à l’extension du nom de domaine avant de créer son site Internet, en fonction de son activité et de ses projets; et l’extension de nom de domaine (ndd) .com a le mérite de ne fermer aucune porte.

2. Mais alors quelle est la bonne stratégie de nom de domaine à adopter pour le SEO ?

Tout d’abord, lors de l’élaboration de votre site, avant même le lancement, il est très important de se concentrer sur l’architecture SEO. Et de réfléchir au contenu. Aujourd’hui Google se base sur un système d’indexation des sites de plus en plus complexe et intelligent et repose sur la personnalisation des recherches Internet. C’est à partir des recherches des internautes que Google améliore son algorithme de référencement naturel, dès lors la construction sémantique de votre site est primordiale puisqu’elle se doit d’être un miroir des recherches de vos clients sur les moteurs. Par exemple, aujourd’hui, une majorité de requêtes est faite sous forme de questions : « Où trouver …? Comment faire …? Pourquoi …? » ; Si la stratégie des mots clefs reste très importante pour accroître la visibilité de son site, c’est bien l’ensemble du contenu qu’il faut envisager sous l’angle du référencement. C’est pourquoi il est tout à fait pertinent d’utiliser des outils ou des experts analytiques afin de piloter L’efficacité de vos efforts SEO dans le but d’adapter et d’améliorer la rétention, l’engagement et les conversions de votre site dans la stratégie SEO.

Dans le cas où vous souhaiteriez avoir un site web de portée internationale, il est recommandé d’adopter les pages web localisées. Au lieu d’acheter un nom de domaine pour chaque pays que vous voulez toucher, il suffit d’acquérir l’extension .com, et de localiser vos pages en utilisant votre-entreprise.com/fr pour la France, votre-entreprise.com/uk pour le Royaume-Uni. Ce procédé permet de rendre votre site plus légitime aux yeux des utilisateurs. En effet, un site avec une extension de nom de domaine locale dont le contenu serait exclusivement en anglais, pourrait être considéré comme peu pertinent par les robots de Google, ce qui aurait un impact négatif sur le référencement de ce site.

3. Être présent sur les réseaux sociaux permet-il d’obtenir un meilleur référencement ?

Pour une entreprise, y compris une PME, développer une stratégie social media c’est-à-dire avoir une page Facebook, Twitter, Google+, ou LinkedIn, n’a pas un impact direct sur le référencement naturel d’un site Internet. Cependant, il est important pour une entreprise d’être visible sur les réseaux sociaux, ne serait-ce que pour augmenter sa visibilité en ligne. Les médias sociaux permettent d’accroître le trafic vers le site Internet grâce aux liens entrants, le lien entrant ou back link est un lien externe pointant vers un site web, il constitue une source de visites directe. En augmentant le nombre de visites, on renforce le référencement organique positivement ; n’oublions pas que l’un des premiers critères de Google reste la popularité d’un site, c’est-à-dire le nombre de backlink qualifiés (autorité du domaine de référence, de la similarité sémantique et positionnement du lien entrant dans le contenu).

Il est également important de “construire” un lien continu entre son site web et les réseaux sociaux. Une activité régulière et des mises à jour fréquentes aident à améliorer et à renforcer le poids des liens issus des réseaux sociaux. Lors de l’utilisation des médias sociaux, il faut garder à l’esprit que, comme toujours avec le SEO, Google et les autres moteurs de recherche privilégient toujours le contenu qualitatif et l‘expérience de qualité d’un site pour l’utilisateur.

Ainsi, le .com reste l’extension de domaine universelle selon Franck Scandolera. Bien que le SEO soit encore une donnée importante majeure, notamment dans l’arborescence et la construction de son site web, aujourd’hui les données analytiques prennent aussi une grande place. Elles permettent d’élaborer des recherches basées sur le contexte de l’utilisateur et ainsi augmenter le taux de conversion en ligne.

Franck Scandolera de WebAnalyste.com est un consultant expert indépendant en digital analytics, data analyst, conversion rate optimization, et SEO certifié Google Analytics. Il accompagne depuis des années les entreprises dans leurs problématiques analytiques, en les aidant à mettre en oeuvre leur plan de mesure analytics, analyser leurs données, suivre les bons indicateurs de performance pour améliorer leur business et rentabiliser leurs efforts marketing. Il édite également sur son blog optimisation-conversion.com et publie des articles sur l’amélioration de la mesure, de l’analyse et de la communication des données pour optimiser ses conversions.
http://www.webanalyste.com/